Mon actualité

Janvier-mars 2010

Voilà, c'est décidé, mon engagement politique au Mouvement Démocrate (MoDem) va avoir "pignon sur rue" puisque, à la demande de mes amis, je deviens le 6ème candidat de la liste départementale du 09 pour les Régionales en Midi-Pyrénées. 6ème sur 8, pour dire que je ne me présente pas pour "siéger" mais pour aider, pour porter des valeurs et dénoncer l'ombre envahissante qui pervertit tout. 

 

Nous désirons une gouvernance, une société, un mode de vie HUMANISTE. C'est le leit-motiv du MoDem, de François Bayrou, des militants. L'Humanisme est un grand mot; tellement propagé qu'on pourrait penser qu'il se suffit à lui-même, ayant en filigrane tous ces personnages historiques qui l'ont coloré de leurs actes et de leurs pensées: depuis Pétrarque(XVIème s.) jusqu'à Bourdieu de nos jours, en passant par Jaurès et Camus.

J'ai voulu moi aussi réfléchir sur "mon" humanisme, quels concepts je mettais dans ce mot. Voilà, c'est parti...

(Chaque photo d'accompagnement peut se voir en résolution normale  par un clic gauche dessus...)

 

Paysage d'Ariège .                 Comme ce soleil dissipe les ténèbres et réchauffe la terre, l'Humanisme...
Paysage d'Ariège . Comme ce soleil dissipe les ténèbres et réchauffe la terre, l'Humanisme...

  Denis de Rougemont, Suisse (1906-1985) définit l’Humanisme comme une «conception générale de la vie (politique, économique, éthique) fondée sur la croyance au salut de l’homme par les seules forces humaines.

 

Pour moi, adhérent au Mouvement Démocrate (MoDem), voici un aperçu de ce que j’entends et ce que j’attends de ce mode de gouvernance politique. 

 

L'Humaniste s’inscrit dans la laïcité, base intangible de la cohésion sociale; mais la foi est aussi là, vibrante, qui se fonde sur une transcendance de l'humain, sur une perfection en devenir; il n'apporte pas de solutions toutes faites, doctrinales, sociales, économiques; il se préoccupe des besoins de chacun en exigeant les efforts adaptés de chacun, dans la justice et la justesse des projets à mettre en oeuvre. Leur but étant l’harmonie dans la nation, le perfectionnement et le mieux-être de l’individu et de la société dans laquelle il s’insère. Car dans une société humaniste l’un ne va pas sans l’autre ; quelques individus ne peuvent pas se prévaloir d’un bien-être si d’autres n’y ont pas accès. Et chose importante, la société ne peut prétendre contraindre les individus à endosser des "prêts à penser", "à faire", "à croire"  contre leur gré. Et non plus les empêcher dans leur foi, leur pratique, leur aspiration profonde.  Dans la limite de la Constitution et des lois justes et Républicaines. Ceci est crucial dans une gouvernance centriste et humaniste.. 

 

 

   

 L'Humaniste pressent que l'humain possède en lui, à la fois son destin et les outils capables d'assumer ce destin. Ce qui fait que l'Humaniste fait confiance; mais cependant sans naïveté, sachant que, socialement, le groupe informel non structuré se replie facilement dans les individualismes et les communautarismes et qu'il peut être hésitant dans son idéal.

Une gouvernance humaniste doit donc privilégier les individus comme étant le moteur du progrès social ; chaque individu, à sa place, participe au bien-être de tous; chacun à sa place est reconnu comme un maillon irremplaçable de l'ensemble.

La difficulté et le défi étant de promouvoir ce stimulus individuel dans la société, sans prise illégale du pouvoir, sans manipulation et en offrant à tous les mêmes possibilités d'ascension sociale, professionnelle, politique… Cela s'appelle aussi, normalement, la Démocratie.

  

La Garonne et le dôme de La Grave
La Garonne et le dôme de La Grave

Dans une société Humaniste, on considère que chaque citoyen est un élément important de l’ensemble, depuis le plus humble jusqu’au plus « visible ». C’est ainsi qu’on ne peut accepter longtemps un éventail des salaires aussi large qu’il l’est actuellement. De 1 à 10/12 me paraît suffisant dans le pire des cas. Il faut donc se pencher sur un rééquilibrage progressif des salaires en recueillant l’assentiment d’une majorité des citoyens... 

Dans une société Humaniste, les dirigeants ont "travaillé" sur leur égo et sont capables de pédagogie pour montrer la voie; d’expliquer à tout moment le bien-fondé de leur activité politique ou professionnelle; de déceler et promouvoir chez autrui les qualités et compétences aptes au progrès de la société en général. L’éducation, la formation, l’apprentissage sont quelques unes des clés de cette réussite collective sociale, inscrite dans le long terme.

 

 

Le château de Foix
Le château de Foix

Le Mouvement Démocrate, dans cette perspective, peut paraître utopique politiquement; c'est rassurant me semble-t-il, tant les gouvernances précédentes nous ont déçus; ce qui entraîne que nous n'avons pas à nous "ranger" dans une nomenclatura quelconque, comme le craignent certains observateurs sympathisants.

 Pour les élections régionales, j’aimerais que nous allions au 1er tour avec notre identité Mouvement Démocrate (MoDem). Et quoi qu’il arrive et quel que soit le nombre de nos élus, j’aimerais que nous nous engagions  à travailler avec les autres composantes de l'échiquier politique partageant cet idéal Humaniste, projet après projet, vote après vote, en expliquant chaque fois, le sens de notre décision aux citoyens de Midi-Pyrénées. La Démocratie actuelle manque de cet aspect pédagogique qui ferait que les citoyens comprendraient le bon sens des décisions et actions prises; et adhèreraient avec intelligence et compréhension.

 

Voilà, le galet est lancé; s'il fait des ricochets, càd si vous éprouvez l'envie de commenter, de riposter, d'amender, d'approuver, vous pouvez le faire dans l'onglet "contacts".

 

 

 Je viens de lire un conte initiatique (pour adulte) qui est très stimulant à lire et rempli d'une richesse "Humaniste" telle qu'on pourrait s'en satisfaire comme programme politique pour changer de paradigme social. Bon! J'exagère? Allez le lire ici.

USA: 3 semaines

Septembre-octobre 2009. On prend les mêmes qui se rejoignent à la Nouvelle Orléans, et c'est parti pour un trip de 3 semaines dans l'Ouest américain.

Les photos sont dans ces albums: 1  2  3  4  5

Chemin de Compostelle: chemin du Nord

Juin 2009. Avec René, nous avons accompagné, pendant 3 semaines, la pérégrination de George depuis St Palais (Pays Basque français) jusqu'à Santander, par le chemin côtier. George, lui, a marché de Chartres à Compostelle!

Les photos: 1 2 3

Mars 2009: Andalousie-Portugal- Espagne du nord

L'entrée du diaporama vous attend dans l'onglet Voyages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

septembre 2008

Via de la Plata

Affairement, nettoyage de la maison et préparation du sac à dos, cette fin septembre 2008


Avec Christiane, nous allons entamer 3 semaines de pérégrination sur la Via de la Plata à partir de Séville. Objectif cette année: Salamanca. La moitié.


Santiago ce sera une 2ème partie, dans l'avenir...peut-être!

 

Ci-dessus, la via de la Plata complète: de Sevilla au sud à Santiago au Nord-ouest

 

(Vous pouvez utiliser cette carte comme accès à Google Map)

 

Evidemment, vous en saurez plus, de notre aventure, d'ici le mois de novembre 2008

 

 

 

octobre 2008

 

 

Nous voici de retour après 3 semaines ( 22 étapes / 530  km) de marche.Je demande un peu de temps pour un compte-rendu et des photos. A bientôt!

 

 

 

Eh bien c'est fait...

Sur les 1300 et quelques photos réalisées j'en ai sélectionné 150. Malgré ce régime minceur, il y a trop de photos à télécharger; je préfère donc mettre un lien vers picasa-web. Cliquez ici